//GOOGLE ANALYTICS ?>

Taux de retard, calcul et axes d’amélioration

Les créances clients regroupent toutes les factures impayées qu’un client physique ou moral doit à une entreprise. Mal gérées, ces dettes peuvent constituer un véritable handicap à l’origine d’un problème de trésorerie anéantissant ainsi votre performance en termes de cycle de vente. Afin d’éviter ces problèmes d’impayés, le calcul du taux de retard s’avère incontournable. Cet indicateur de performance apporte une bonne visibilité sur vos comptes clients vous permettant d’apporter des axes d’amélioration en parfaite adéquation avec les besoins de votre entreprise.

Taux de retard, mode de calcul

Indice complémentaire au DSO (Days Sales Outstanding) ou DMP (Délai moyen de paiement) en français, le taux de retard permet de suivre la part d’encours des dettes clients en retard de paiement. En pratique, il s’agit du rapport entre les factures échues et l’encours total des créances. Les factures échues regroupent toutes les factures en attente de règlement et ayant dépassé leur date d’échéance. L’encours total des créances est l’ensemble des créances que votre entreprise a accordé à ses clients.

Plus le résultat de ce calcul tend vers 0, moins il y a de retard de paiement de vos clients. Un taux de retard important signifie que votre entreprise a beaucoup d’argent qu’il vous reste à encaisser. Ces factures non soldées constituent un frein aux éventuels investissements destinés au développement de votre entreprise.

En pratique, si votre entreprise a des factures échues d’un montant de 60 000 euros et un encours total des créances à 1 000 000 euros, le taux de retard est de 6%. Ce calcul montre que seuls 6% de votre encours total ont enregistré un retard de paiement de la part du client tandis que les 94% restants sont encore dans l’échéance. Avec un tel résultat, votre entreprise enregistre un bon indice de performance en matière de cycle de vente puisque très peu de factures sont payées après la date d’échéance. Si ce chiffre devient plus important, des améliorations doivent être entreprises dans le recouvrement de vos créances. Celles-ci doivent se porter à la fois sur la quantité et la qualité de votre processus de relance client.

Les axes d’amélioration à étudier

La surveillance du taux de retard de paiement vous donne de précieux renseignements sur la réalité au niveau des liquidités disponibles de votre entreprise et l’efficacité de son cycle de vente. En fonction du taux de retard enregistré, des axes d’améliorations doivent être suivis en vue de procurer à l’entreprise une bonne santé financière, garant de sa pérennité.

Les stratégies entreprises doivent se porter sur l’amélioration de la gestion du poste client en vue d’atteindre un ratio factures échues / encours de créances total proche de 0%. Une telle valeur indique un paiement des factures émises à leurs dates d’échéance.

Plusieurs moyens peuvent être mobilisés pour réduire au minimum ce taux de retard. Parmi les plus efficaces figure l’amélioration de la performance du service recouvrement. L’optimisation du processus de facturation allant du mode manuel à la gestion automatisée constitue également une piste à explorer pour économiser du temps et sécuriser les données.

Une meilleure compréhension du mode de fonctionnement du client en matière de règlement des factures vous permet, de même, d’améliorer votre score concernant le taux de retard. Vous pouvez aussi habituer vos clients à payer leurs factures avant échéance par la mise en place des pénalités de retard ou de récompense pour le cas inverse. Afin de faciliter le processus de récupération de l’argent une fois la facture émise, vous devez faire attention aux litiges. Les détecter et les résoudre en amont vous permet d’éviter une longue procédure de recouvrement.

Avoir des données précises sur la proportion des factures en retard de paiement vous donne des pistes d’amélioration sur le processus de gestion client. Bien analysées ces informations vous permettent d’optimiser le cycle de paiement de vos factures et d’éviter les dettes irrévocables.