Nos fiches pratiques

Qu’est-ce que la Valeur Corporelle Nette ?

Balise stratégique, la Valeur Corporelle Nette renseigne l’état de santé financière d’une entreprise de manière objective. Ce bilan vous aide à déterminer les stratégies à mettre en œuvre afin de limiter raisonnablement le plafond du crédit client à octroyer et d’éviter les factures impayées. La VCN peut aussi indiquer la capacité du client à rembourser ses dettes s’il était contraint de vendre la totalité de ses actifs corporels.

La valeur totale des actifs matériels d’une entreprise

Appelée également VCN, la Valeur Corporelle Nette d’une entreprise désigne la valeur de l’ensemble de ses actifs corporels identifiables au bilan. Cet indicateur apporte une idée sur la valeur totale des actifs matériels nets après évaluation de tous les biens tangibles. Dans cette opération, tous les biens matériels propriétés de l’entreprise et pouvant être vendus en cas de cessation d’activité sont comptabilisés.

Comme il s’agit de biens matériels identifiables, le calcul inclut les immobilisations corporelles comprenant les terrains, les constructions, les matériels de transport, les constructions, les équipements et mobiliers appartenant à la société. Considérés comme immatériels, les autres biens dont l’entreprise est propriétaire comme les licences, les fonds de commerce, les brevets et les frais d’établissement ne peuvent être considérés comme actif dans le calcul de sa Valeur Corporelle Nette.

Mode d’évaluation de la Valeur Corporelle Nette

La formule de calcul de la Valeur Corporelle Nette est loin d’être complexe. Pour avoir la VCN d’une entreprise, il suffit de soustraire les passifs et immobilisations incorporelles de son actif total.

VCN = Total de l’actif – immobilisations incorporelles – Passif

La VCN doit être évaluée de manière rationnelle. Cela justifie l’exclusion des immobilisations incorporelles dont la valeur demeure conditionnée par le contexte. La valeur d’un brevet est, en effet, susceptible d’augmenter ou de diminuer de manière imprévisible dans le temps. Cette variation s’explique notamment par l’influence de différents facteurs comme la croissance du marché, le positionnement de l’entreprise et son degré d’exposition à la concurrence.

Face à cette instabilité, la valeur des immobilisations incorporelles n’est pas considérée dans les actifs, car elle risque de biaiser le calcul de la Valeur Corporelle Nette d’une entreprise. Si l’évaluation ne reflète pas fidèlement sa réalité financière, certaines décisions stratégiques peuvent être mal orientées.

Un indicateur stratégique

Associée à l’analyse du bilan et du compte de résultat, la Valeur Corporelle Nette peut servir d’indicateur fiable pour assurer la bonne santé financière de votre entreprise. En pratique, une entreprise accorde une dette envers un client lorsqu’un délai de payement est accordé lors de la facturation. Afin d’éviter les procédures de recouvrement liées aux impayés, il lui appartient de déterminer un certain seuil à ne pas dépasser lorsqu’elle accorde un crédit à chacun de ses clients. Cette limite correspond à un pourcentage par rapport à la Valeur Corporelle Nette de l’entreprise à laquelle elle va octroyer un prêt.

Le mode d’emploi de la VCN n’est pas figé, les règles appliquées varient considérablement suivant d’autres paramètres liés à l’état financier de la société du client. Par mesure de prudence, il est toutefois conseillé de limiter ce prêt à un montant inférieur ou égal au 50% de la VCN de l’entreprise. Avec ce seuil, le niveau d’engagement est limité et le risque d’impayés peut être réduit. Le cas échéant, le remboursement des créances ne risque pas de poser beaucoup de problèmes, car l’actif de l’entreprise lors de son bilan sera largement supérieur à sa dette envers son fournisseur. Cette marge de prudence ne doit pas pour autant freiner certaines opportunités pouvant être saisies par le vendeur. Il serait, en effet, possible d’aller au-delà de cette marge pour les clients ayant une bonne structure financière, disposant d’un fort revenu dans leur secteur et bénéficiant d’une bonne réputation en matière de payement de leurs factures.