Nos fiches pratiques

À quoi sert le crédit management ?

Au même titre que la gestion des ressources humaines, financières ou du patrimoine de l’entreprise, le crédit management est essentiel pour assurer le paiement du crédit accordé aux clients. Il s’agit à la fois d’une technique d’analyse et d’organisations destinée à éviter les impayés. La mise en place d’un poste de crédit manager constitue ainsi une stratégie efficace pour assurer le bon fonctionnement de l’entreprise, quelle que soit sa taille. En effet, si les créances accordées aux acheteurs ne sont pas réglées au bon moment, cette défaillance risque de générer des pertes et diminuer le Besoin en Fonds de Roulement, ce qui aura un impact désastreux sur la trésorerie.

Qu’est-ce que le crédit management ?

Dans toute relation commerciale pérenne, une certaine confiance doit s’instaurer entre le fournisseur et ses entreprises clientes. Dans la pratique, un délai de paiement est accordé dans la plupart des cas aux acheteurs suite à l’émission de la facture. Étant donné que des produits ou des services ont été fournis, mais que le paiement reste en attente, cette créance est assimilable à un crédit octroyé aux clients. La mise en place d’outils et de techniques stratégiques destinés à garantir le paiement de ce crédit relève ainsi d’une importance particulière pour assurer la continuité des activités de l’établissement. C’est pour répondre à ce besoin de réduire, voire d’éviter les risques d’impayés que le crédit management intervienne.

Ce concept de gestion du crédit client consiste à garantir le règlement de toutes les factures émises par l’entreprise grâce à un travail d’analyse et de connaissance du client, réalisé en amont de la transaction. Cette étude préalable permettra par la suite d’établir le profil de l’acheteur et d’évaluer les risques. L’obtention d’informations précises et fiables va aider le crédit manager à maîtriser ces risques et à optimiser les chances de réussir avec succès, jusqu’au paiement des factures, toutes les ventes réalisées au sein de l’entreprise.

Pour quelles entreprises ?

Il faut savoir que les problèmes d’impayés menacent en permanence la vie d’une entreprise. Beaucoup d’établissements font, en effet, faillite chaque année à cause d’un dysfonctionnement lié au recouvrement des créances. Si certains départements comme le marketing et le commerce ou la comptabilité sont le plus souvent considérés comme importants, il ne faut pas oublier qu’il n’y a ni développement possible ni rentabilité à espérer si les clients n’honorent pas leur obligation. Assurer leur solvabilité, gérer avec efficacité les litiges et intervenir de manière judicieuse en cas de recouvrement devraient donc se trouver au cœur de la préoccupation de toute entreprise commerciale.

Certains dirigeants pensent que le crédit management n’est indispensable qu’au sein des grands établissements, et pourtant les petites structures figurent parmi les sociétés les plus vulnérables. Compte tenu de leur taille, les PME et les PMI ont aussi tout intérêt à recourir au service d’un crédit manager pour que les risques d’impayés ou de retards de règlement ne viennent pas paralyser leurs activités. Outre l’insuffisance de trésorerie, si l’encaissement des créances est défaillant, d’autres charges supplémentaires seront générées à cause du dysfonctionnement de l’entreprise, des conséquences sur l’organisation et des effets sur les différentes démarches de recouvrement à entreprendre. Une grande entreprise pourra toujours avoir les moyens de pallier cette perte, mais un établissement plus fragile risque de ne pas pouvoir remonter la pente, notamment si le problème est récurrent par manque de connaissance du risque clients.

Rôles clés du crédit management

Le crédit management joue un rôle crucial tout au long de la transaction. L’analyse de la solvabilité des clients constitue la première étape nécessaire à la sécurisation des créances. Il appartient ainsi au crédit manager de mener toutes les études indispensables afin d’établir une limite de crédit pouvant être accordée à l’entreprise acheteur. C’est grâce à cette connaissance client qu’il va également formuler les conditions de vente adaptées et piloter la gestion de la facturation. En cas de retards de paiement ou d’impayés, le recouvrement des créances relève du domaine du crédit management ainsi que la gestion des litiges, que cette dernière se fasse à l’amiable ou suive un processus plus complexe. À noter qu’il existe des outils destinés à optimiser cette gestion et à en faciliter le suivi.