Nos fiches pratiques

À quoi sert l’analyse crédit ?

Complexe mais recommandée, l’analyse crédit vise à identifier les enjeux commerciaux et financiers d’une transaction établie avec un client tout en restant vigilant sur les risques d’impayés. Ce processus aide à évaluer le potentiel des acheteurs, à déterminer le montant des créances accordées et à assurer la rentabilité d’une société.

Évaluer le potentiel du client

Le poste client et celui des créances constituent des points vitaux à surveiller de près pour assurer la bonne marche d’une entreprise. Lors d’un échange commercial, le délai de paiement accordé au client est assimilable à un crédit. Seul le règlement de la facture dans le délai imparti résorbera ce lien créancier et débiteur. Afin d’éviter les longs contentieux en cas d’impayés, il convient d’analyser en amont le profil du client avec lequel vous allez accorder un encours lors de la facturation.

Grâce à l’analyse client, il est possible d’évaluer le profil du client lors d’une future relation commerciale ou avec celle déjà existante. Réalisée par le pôle crédit management d’une entreprise, cette étude détermine la solvabilité du client. Le diagnostic est basé sur le compte résultat et le bilan de celui-ci. D’autres informations pouvant impacter les relations commerciales sont aussi prises en compte.

L’analyse crédit d’un client évalue le potentiel du client dans son domaine : ses années d’existence, sa position par rapport à la concurrence. Une fois ces données récoltées, les historiques sur son comportement dans ses relations commerciales sont aussi analysés. Cette étude est surtout axée sur son respect des engagements en matière de paiement. D’autres renseignements pouvant avoir une incidence sur les échanges commerciaux comme la forme juridique de l’entreprise sont aussi considérés selon le contexte.

Réduire les risques

Comme il s’agit d’une solution préventive contre les impayés, l’analyse de crédit ne se contente pas d’établir le profil acheteur uniquement sur la base de son potentiel financier. Elle sert également à anticiper les risques pouvant mettre en péril une bonne relation commerciale avec l’entreprise cliente. Le risque sectoriel est le premier élément à prendre en compte dans cette étude. Il s’agit de déterminer si l’entreprise investit dans un domaine commercial à risque ou un secteur porteur.

Si le client se trouve dans un autre pays, il convient de mesurer le risque de crise politique, de cataclysme naturel ou d’autres causes pouvant engendrer des impayés. Dans cet échange à l’international, le risque de change ne doit pas être exclu. Ce risque est lié aux éventuelles dévaluations du montant figurant sur la facture lors de la transaction. En effet, une variation du taux de change intervenant entre la date de facturation et l’échéance de payement peut constituer une menace pour la finance de votre entreprise.

Assurer la pérennité de l’entreprise

Les données obtenues lors d’une analyse crédit sont traitées de façon à fournir un schéma caractéristique du client mettant en évidence ses forces et faiblesses en terme commercial. Une évaluation de cet état permet de voir si le risque encouru est acceptable et d’enclencher par la suite le processus de vente. Avant de signer une affaire avec un futur client, cette évaluation des risques et de potentiel peut servir de balise afin de réduire les cas d’impayés.

L’analyse crédit est un moyen d’anticipation aidant le responsable crédit management à définir les processus de vente, les conditions de paiement, le plafond des créances, les garanties à mettre en place ou si nécessaire de limiter le crédit en vue de sécuriser une vente. Outil de protection pour le vendeur, cette analyse détecte en amont les risques encourus et permet de construire de solides conditions de vente adaptée au profil du client. Cette mesure préventive évite les longues procédures de recouvrement et aide à pérenniser une relation commerciale fructueuse.